Jovian, tout est possible

25/03/2022
Jovian, tout est possible

Jovian, propriété de son cavalier Andreas Helgstrand, est l’étalon de tous les possibles. Ce fils d’Apache, monté par Emmelie Scholtens au plus haut niveau, et de Zinith (par Tango) a un palmarès sans fausse note.

En 2017, l’étalon de dressage bai s’offre le premier titre de sa carrière : celui de Champion des Pays-Bas réservé aux chevaux de 3 ans. L’année suivante, à 4 ans, il remporte son test de performance à Verden avec la note de 9,01 et est primé lors de l’approbation danoise. Il termine à la 2ème place de la Pavo Cup aux Pays-Bas cette même année. À l’âge de 5 ans, il remporte une première fois les Championnats du Monde des jeunes chevaux et finit sur la 2ème marche du podium lors des Championnats du Danemark. En 2020, la pandémie a empêché l’étalon de reproduire le scénario de l’année précédente aux Championnats du Monde, même s’il faisait partie de la sélection nationale. C’est à 7 ans qu’il a confirmé tout le talent qu’il avait en gagnant une nouvelle fois le titre de Champion du Monde. 

 

Parce qu’il a tout pour lui, Jovian est non seulement un sportif remarquable, mais sa carrière de reproducteur l’est au moins tout autant. On compte pas moins de 1 000 produits nés pendant ses 3 premières années de monte, parmi lesquels deux étalons bien connus : Joshua et Jovial. Il a également été utilisé en France et sa production s'est fait repérer notamment chez les foals nés en 2021 : ses fils Lorian de Valdi et Lancôme de Roumard se sont tous les deux faits remarquer lors de la Finale France Dressage en terminant respectivement 3ème et 8ème.